Un tableau restauré par la France

3 mars 2010

Serment des ancêtres, peint en 1822 par Guillaume Guillon

Serment des ancêtres, peint en 1822 par Guillaume Guillon

Le Centre de recherche et de restauration des musées de France assurera à Port-au-Prince la restauration du tableau « Serment des ancêtres », peint en 1822 par Guillaume Guillon Lethière et qui a été retrouvé par les pompiers français dans les ruines du palais présidentiel de la capitale haïtienne.
Un symbole. Le « Serment des ancêtres », peint en 1822 par Guillaume Guillon Lethière, est un tableau hautement symbolique pour les Haïtiens et pour la démocratie. Il fut offert à la jeune République d’Haïti par le peintre né en Guadeloupe d’un père colon (il était Procureur du Roi en Guadeloupe) et d’une mère esclave affranchie. Le « Serment des ancêtres » était depuis lors accroché dans le palais présidentiel. Il représente la rencontre entre le général noir Jean-Jacques Dessalines, lieutenant de Toussaint Louverture, et le chef des mulâtres de Saint- Dominique, Alexandre Pétion. Cette rencontre marqua le début du processus qui mena à l’indépendance d’Haïti, en 1804.
Une œuvre bien connue du Ministère. A la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010 en Haïti, le châssis du « Serment des ancêtres » a été tordu et la toile a subi de grandes déchirures. La restauration reste néanmoins possible. Frédéric Mitterrand a donc décidé le 12 février de la confier au Centre de recherche et de restauration des musées de France, service spécialisé du Ministère, qui connaît parfaitement cette œuvre pour l’avoir restaurée une première fois dans ses ateliers au Louvre en 1998.

Source : Ministère de la culture et de la communication




haut de page